Les lampes aux halogénures métalliques sont un type de lampes à décharge à haute pression, dont la température de couleur est proche de celle du soleil (généralement entre 4500K et 6000K) avec une émission lumineuse d’environ 100 lumens/watts, ce qui les rend adaptées pour l’éclairage de bâtiments, parkings ou terrains de sport.

Une utilisation répandue de ces lampes est à l’intérieur d’appareils professionnels  pour l’éclairage et la projection de gobos. Ils sont disponibles à différentes puissantes : de 150W, 250W, 575W, 700W, 1200W, 1500W et 2500W. En tant que lampes à décharge, elles nécessitent un circuit électronique auxiliaire (ballast) pour réguler le flux électrique à l’intérieur de l’ampoule et transmettre la tension correcte aux électrodes. Le tube de décharge est fabriqué en quartz pour résister aux pressions élevées et à la température de fonctionnement et est inséré dans une ampoule en verre à l’intérieur de laquelle le vide est appliqué.

Selon le fabricant, elles sont connues au travers de différents sigles :

– Les lampes HMI (Hydrargyrum medium-arc iodide c’est-à-dire à iodures de mercure), marque déposée par l’allemand OSRAM, utilisent un mélange de vapeurs de mercure et d’iodures métalliques dans un tube en verre quartz, avec deux électrodes revêtues de tungstène aux deux extrémités, qui produisent un arc voltaïque qui stimule les vapeurs de mercure sous pression, en produisant une émission lumineuse considérable dont la performance est meilleure par rapport aux ampoules traditionnelles. Parce qu’il contient des vapeurs de mercure, une émission significative est présente dans le champ de l’ultraviolet.

– Philips produit la version MSD et MSR (medium source rare earth)qui contiennent les éléments chimiques connus sous le nom de « terres rares » sous forme de gaz. Egalement connues comme lampes aux halogénures métalliques, elles présentent dans le tube de décharge, en plus des vapeurs de mercure, des vapeurs d’halogénures de sodium, de thallium et d’iode et des terres rares comme l’holmium, le dysprosium… De telles substances participent activement à la décharge de même que les vapeurs de mercure, avec une sensible augmentation de l’efficacité lumineuse.

– A partir de la moitié des années 80, a été développé un nouveau type de lampes aux halogénures métalliques (ceramic metal halide CMH ou ceramic discharge metal halide CDM), qui remplace l’ampoule en verre quartz par une ampoule en céramique qui réduit les fuites ioniques de l’ampoule. En effet, jusqu’à présent, les radiations ultraviolettes causées par les vapeurs de mercure et la ionisation des gaz avaient tendance à migrer dans l’ampoule en quartz, avec pour conséquence de faire diminuer le matériau (contenu dans l’ampoule), ce qui réduisait l’émission de lumière. L’ampoule en céramique empêche les fuites ioniennes , en préservant une couleur de lumière constante pendant toute la durée de vie de la lampe.

Sur notre boutique en ligne, vous pouvez commander différents types de lampes utilisées dans les gobo projecteurs.