Nous pouvons distinguer, de façon simplifiée, deux grands univers quand nous parlons de visualiser des images : le display et  les projections.

C’est sûrement une simplification, nous verrons en effet plus tard comment aujourd’hui ces deux univers jusqu’ici parallèles ont trouvé des points de connexion en créant de nouvelles applications.

Le display est un cadran ou un écran vidéo qui représente visuellement des données fournies ou élaborées par un appareil électronique. L’image apparaît sur le display qui la génère et la dimension est liée justement à la taille du display; on part d’images très petites (écrans pour téléphones portables), jusqu’à occuper des murs entiers (murs de Leds). La qualité de l’image dépend des technologies; on peut différencier en ce sens les display analogiques et digitaux :

•  Écrans analogiques

•  Tube à rayons cathodiques (CRT)

•  Écrans digitaux

•  Tube Nixie

•  Ecran plasma

•  LED

•  Ecran à cristaux liquides (LCD)

•  OLED

•  Field Emission display (FED) – écran à émission de champ

•  Nanotube

 

PROJECTEURS

Les projecteurs sont des appareils qui permettent de visualiser l’image sur n’importe quelle surface (qui peut être un écran, le mur d’une maison ou d’un immeuble) à différentes distances du projecteur lui-même. Ils sont constitués d’une source de lumière et d’un système optique. On différencie les projecteurs analogiques et les projecteurs digitaux en fonction de la façon dont est générée l’image.

Les projecteurs analogiques sont ceux pour diapositives, les projecteurs cinématographiques et les projecteurs de gobos, tous ceux où l’image est présente sur un dispositif physique que le projecteur agrandit et concentre sur une surface.

 

Dans les projecteurs digitaux, communément appelés vidéoprojecteurs, l’image est créée par un système électronique. En fonction de la technologie utilisée pour réaliser le vidéoprojecteur, on distingue actuellement 7 types de vidéoprojecteurs:

•    le vidéoprojecteur CRT (également appelé « vidéoprojecteur à  tube cathodique » ou « vidéoprojecteur tri-tube »)

•    le vidéoprojecteur LCD (également appelé « vidéoprojecteur à cristaux liquides »)

•    le vidéoprojecteur DLP (également appelé « vidéoprojecteur à micro-miroirs »)

•    le vidéoprojecteur LCoS

•    le vidéoprojecteur  D-ILA

•    le vidéoprojecteur SXRD

•    le vidéoprojecteur  ESLP

 

La différence entre projecteurs analogiques et projecteurs digitaux est donc considérable : les vidéoprojecteurs peuvent être utilisés avantageusement sur une vaste série d’applications. En travaillant sur une image digitale, les vidéoprojecteurs permettent en effet une grande polyvalence. D’un autre côté, ce sont des appareils plus complexes, plus coûteux et délicats qui nécessitent un périphérique informatique sur lequel « lire » l’image. Les projecteurs analogiques, en particulier ceux pour gobos, sont moins polyvalents mais beaucoup plus simples, robustes et, à éclairage égal, plus économiques.

Il est évident que le choix d’une typologie plutôt qu’une autre se fait en tenant compte du domaine d’application. Voyons quels sont les facteurs à prendre en considération :

– Quoi projeter ?

Si ce sont des films digitaux comme des spots publicitaires à projeter, le choix s’oriente obligatoirement sur les vidéoprojecteurs. Si, en revanche, il s’agit de projeter des photos, logos, textes… on peut avoir le choix entre vidéoprojecteurs et projecteurs analogiques.

– Combien d’images?

Les projecteurs analogiques pour gobos ou film ont un nombre limité d’images qui peut varier d’une seule image pour les modèles les plus simples à une dizaine pour les plus complexes et jusqu’à une centaine pour les modèles avec film. Quand on veut changer d’image ou de série d’images, il faut remplacer physiquement les gobos, les diapositives ou les films montés à l’intérieur du projecteur.

Avec le vidéoprojecteur, en revanche, la possibilité de charger de nouvelles images ou films est quasiment infinie et ne nécessite aucune intervention manuelle.

Jusqu’ici, nous sommes à 2-0 pour les vidéoprojecteurs.

Du coup, pour quelles raisons proposer encore à ce jour des projecteurs analogiques et en particulier ceux pour gobos?

Voici quels sont les avantages des projecteurs pour gobos :

1.   Rapport luminosité/prix bien meilleur par rapport aux projecteurs  digitaux 

2.   Economie d’utilisation tant du point de vue de l’économie d’énergie que du coût de gestion (coût de remplacement de la lampe)

3.   Facilité d’utilisation : il suffit de  brancher le projecteur à une prise électrique sans nécessité de programmation, connexions PC…