ansi

Parler de ANSI Lumen uniquement pour les projecteurs et les écrans digitaux est logique.

Comme on peut le voir d’après ce qui est rapporté dans cet article, une mesure exprimée en ANSI Lumen pour les projecteurs de gobos  apparaît totalement vide de sens.

ANSI est un acronyme pour American National Standards Istituts. À l’intérieur de l’ANSI, une commission dédiée a développé une série de critères standard pour mesurer les prestations d’une même image visualisée. Ces standards sont contenus dans un document dénommé ANSI IT7.215, document qui traite les différents aspects des prestations de l’image. Nous nous concentrerons principalement sur la mesure de la lumière émise. Ce qui suit est une explication simplifiée de la façon dont la lumière émise est mesurée avec la méthode ANSI.

Le projecteur doit être objectivement et électriquement configuré pour des prestations optimales sur toute la surface de l’écran. Le projecteur doit être stabilisé pendant au moins 15 minutes avant la mesure à température ambiante de 25°C, sans la présence d’aucune autre source de lumière. Les réflexions et réfractions qui résultent lorsque la lumière tombe sur l’écran devraient représenter moins de 1% de la lumière incidente principale.

                             Figure 1                                                                             Figure 2

Le modèle de test illustré sur la figure 1 a été développé par l’ANSI afin d’être utilisé pour paramétrer un projecteur et le préparer aux mesures ANSI. Il se compose d’un champ complètement blanc avec 6 blocs. Chaque bloc a des dimensions équivalentes à 5% de la superficie totale. La luminosité du projecteur est ajustée de façon à ce que le bloc 5% se distingue clairement du bloc 0% et du bloc 10%. On augmente le contraste jusqu’à ce que le bloc de 95% soit aussi clairement identifiable entre les blocs 90% et 100%. Autant la luminosité que le contraste sont paramétrés jusqu’à ce que les conditions énoncées ci-dessus soient obtenues.

Une fois le projecteur réglé et stable, un champ complètement blanc semblable à la figure 1 mais sans les 6 blocs, est utilisé pour les mesures réelles de la lumière. L’émission lumineuse est mesurée en 9 points sur l’écran. Les positions de ces 9 points sont représentées sur la figure 2 depuis les cercles jusqu’au centre de chaque bloc. On fait ensuite une moyenne de ces 9 mesures et la taille de l’écran est décomposée pour donner une lecture Lumens.